Créer un test
Connectez-vous !
Cliquez ici pour vous connecter
Nouveau compte
4 millions de comptes créés

100% gratuit !
[Avantages]


- Accueil
- Accès rapides
- Imprimer
- Livre d'or
- Recommander
- Signaler un problème


Recommandés :
- Jeux gratuits
- Nos autres sites



Publicités :
   


Une belle histoire

Cours gratuits > Forum > Apprendre le français || En bas

[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Une belle histoire
Message de lemodeste20 posté le 22-02-2020 à 23:10:33 (S | E | F)
Bonsoir à tous,
Pouvez-vous m'aider à corriger ce texte, s'il vous plaît ? Et merci

Je me souviens du jour où j'ai pris un train pour rendre visite ma famille à Paris. Dans le trajet, une fille ravissante montait dans le train. J'ai eu un coup de foudre pour elle. Elle portait une barrette rouge de type papillon. J'avais deux décisions différentes dans ma tête. La première s'agissait d'aller parler à la fille. Mais, en même temps je ne voulais pas par crainte de m'être embarrassée au cas où elle ne me répondait pas. C'était ma première fois où j'osais parler aux filles dans les espaces publics. J'ai bien réfléchi avant de prendre la décision. Ensuite, je lui ai parlé. Je lui ai demandé si elle est encore étudiante. Elle m'avait dit qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui avait parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'avait répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas vu qu'on appartient à deux cultures différentes. Après, je lui ai demandé si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Mais, d'après ce qu'elle m'avait dit, elle n'utilisait pas trop ces réseaux sociaux. J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi car actuellement tout le monde est accro au téléphone. Moi aussi j'étais très diplomatique quand je lui ai demandé cette question là. Si je lui ai demandé directement son numéro de téléphone. Dans ce cas, on serait dans une situation d'embarras où elle pouvait m'humilier devant tout le monde. Donc heureusement, j'étais très réservé dans mon dialogue. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à la gare de ma destination. C'étais la première fois où j'ai osé parlé ainsi. Et voilà ma petite histoire pour aujourd'hui.
Merci pour votre lecture et à la prochaine.


Réponse : Une belle histoire de alienor64, postée le 23-02-2020 à 00:08:02 (S | E)
Bonsoir lemodeste20


Comme vous êtes nouveau dans ce forum, soyez alors le bienvenu . En sollicitant notre aide à la correction, vous vous engagez moralement à nous présenter votre texte jusqu'à ce qu'il ne comporte plus d'erreurs.

Les temps de l'infinitif : Lien internet
Lien internet
Les conjonctions : Lien internet
Les conjonctions de subordination : Lien internet


Je me souviens du jour où j'ai pris un(déterminant défini) train pour rendre visite (préposition) ma famille à Paris. Dans(préposition introduisant la durée) le trajet(mieux car plus logique : 'un arrêt'), une fille ravissante montait(passé composé) dans le train. J'ai eu un coup de foudre pour elle. Elle portait une barrette rouge(où donc portait-elle cette barrette ?) de type(autre termes : employez le mot 'forme' précédé et suivi d'une préposition) papillon. J'avais deux décisions(autre mot ; le sens de celui-ci ne convient pas) différentes dans ma tête. La première s'agissait(autre verbe : 'être') d'aller parler à la fille.(pas de point, mais virgule) Mais,(pas de virgule) en même temps(virgule) je ne voulais pas par crainte de m'être embarrassée(ici, ce verbe n'est pas pronominal ; le mettre à l'infinitif passé : voir lien pour pouvoir corriger) au cas où elle ne me répondait('au cas où' indique une hypothèse, donc : conditionnel présent) pas. C'était ma(déterminant défini) première fois (conjonction de subordination ;: voir lien) j'osais parler aux filles dans les espaces publics. (Vous avez parlé de deux 'décisions' - mot impropre dans ce contexte. Vous nous avez cité la première, mais où est donc la seconde ?) J'ai bien réfléchi avant de prendre la décision(laquelle ?). Ensuite, je lui ai parlé. Je lui ai demandé si elle est(autre temps) encore étudiante. Elle m'avait dit(pourquoi ce plus-que-parfait ? Autre temps : passé composé) qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui avait parlé(même remarque) de la mienne. J'étais satisfait car elle m'avait répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas vu qu'on appartient(autre temps) à deux cultures différentes. Après(autre adverbe de temps, je lui ai demandé si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Mais, d'après ce qu'elle m'avait dit, elle n'utilisait pas trop ces réseaux sociaux(à remplacer par le pronom personnel COD pour éviter une répétition et le mettre au bon endroit). J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi car actuellement tout le monde est accro(autre mot) au téléphone. Moi aussi j'étais(autre temps) très diplomatique quand je lui ai demandé(à enlever car on ne demande pas une question, mais on la pose. Mettez le verbe 'poser' au gérondif, sans oublier le pronom personnel COI) cette question (enlever). Si je lui ai demandé(autre temps : plus-que-parfait) directement son numéro de téléphone.(pourquoi ce point ? La phrase n'a pas de proposition principale) Dans ce cas,(enlever) on serait(autre temps et autre mode : conditionnel passé) dans une situation d'embarras(à remplacer par un adjectif qualificatif) où elle pouvait(autre temps et autre mode : conditionnel passé) m'humilier devant tout le monde. Donc(enlever) heureusement, j'étais très réservé dans mon dialogue. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à la gare de ma destination. C'étais3e personne) la première fois (conjonction de subordination) j'ai osé parlé(pourquoi ce participe passé ? Quand deux verbes se suivent, le second se met à l'infinitif ; ici, le premier verbe est' oser' au passé composé)) ainsi. Et voilà mon(accord avec 'histoire') petite histoire pour aujourd'hui(enlever). Merci pour votre lecture et à la prochaine(autre expression moins familière).

N'oubliez pas de nous proposer votre corrigé à la suite de celui-ci en vous servant de nos indications. C'est ainsi que fonctionne ce forum.

Bonne correction


---



Réponse : Une belle histoire de lemodeste20, postée le 23-02-2020 à 01:30:05 (S | E)
merci pour votre correction.

Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite chez ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante a monté dans le train. J'ai eu un coup de foudre pour elle. Elle portait une barrette rouge dans ses cheveux en forme de papillon. J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première s’était d'aller parler à la fille, mais en même temps, je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé au cas où elle ne me répondrait pas. C'était la première fois quand j'osais parler aux filles dans les espaces publics. (la deuxième décision est celle qui suit « mais en même temps »). J'ai décidé de lui parler. Je lui ai demandé si elle était encore étudiante. Elle m’a dit qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'avait répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas vu qu'on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Mais, d'après ce qu'elle m'avait dit, elle ne les utilisait pas trop J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi car actuellement tout le monde est dépendant au téléphone. Moi aussi j'ai été très diplomatique en lui posant cette question. Si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, on aurait été dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mon dialogue. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à la gare de ma destination. C'était la première fois quand j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.





Réponse : Une belle histoire de alienor64, postée le 23-02-2020 à 12:22:02 (S | E)

Bonjour lemodeste20

Pronoms personnels compléments : Lien internet
Pronoms personnels sujets et compléments : Lien internet


Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite chez(autre préposition : on va chez quelqu'un, mais on rend visite à quelqu'un) ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante a monté(autre auxiliaire 'être') dans le train. J'ai eu un(déterminant défini) coup de foudre pour elle(enlever). Elle portait une barrette rouge dans ses cheveux en forme de papillon(après 'barrette rouge'). J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première s'(à enlever car incorrect) était d'aller parler à la fille(à remplacer par le pronom personnel COI mis pour 'la fille' : voir liens sur les pronom personnels compléments d'objet), mais (virgule)en(à remplacer par : préposition indiquant l'intérieur suivie d'un déterminant défini) même temps, la seconde était que je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé au cas où elle ne me répondrait pas. C'était la première fois quand(ici, la conjonction de subordination correcte est : 'que') j'osais parler aux filles dans les espaces publics. (la deuxième décision est celle qui suit « mais en même temps » Merci pour cette précision)). J'ai (ici, mettez un adverbe pour indiquer que vous n'avez plus hésité et avez osé lui parler : 'finalement'.)décidé de lui parler. Je lui ai demandé si elle était encore étudiante.(pas de point, mais point-virgule) Elle m’a dit(autre verbe 'apprendre' au passé composé) qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'avait répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas vu qu'(à remplacer par la conjonction de coordination qui indique la cause) on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Mais, d'après ce qu', (enlever) elle m'avait dit(pourquoi ce plus-que-parfait ? Cette action n'est pas antérieure à celle où vous lui posez la question ; il faut donc continuer avec le passé composé) (ici, conjonction de subordination) elle ne les utilisait pas trop(à remplacer par un adverbe : 'régulièrement'/'de façon régulière') (point) J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi(virgule) car actuellement tout le monde est dépendant au(avec 'être dépendant', autre déterminant contracté : contraction de 'de + le') téléphone. Moi aussi(virgule) j'ai été très diplomatique(autre adjectif) en lui posant cette question. Si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, on(à remplacer par le pronom sujet 'nous' ; vous accorderez le verbe et le remplacerez par 'se trouver') aurait été(autre verbe : 'se trouver') dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mon dialogue. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à la gare de ma(enlever) destination. C'était la première fois quand(autre conjonction de subordination) j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire (ici, point d'exclamation) Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.

Bon dimanche



Réponse : Une belle histoire de lemodeste20, postée le 23-02-2020 à 12:45:21 (S | E)


Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite à ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante a été dans le train. J'ai eu le coup de foudre. Elle portait une barrette rouge en forme de papillon dans ses cheveux. J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première était d'aller lui parler mais, dans le même temps, la seconde était que je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé au cas où elle ne me répondrait pas. C'était la première fois que j'osais parler aux filles dans les espaces publics. J'ai finalement décidé de lui parler. Je lui ai demandé si elle était encore étudiante ; elle m’a appris qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'a répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas parce qu’on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Elle m'a dit qu’elle ne les utilisait pas de façon régulière. J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi, car actuellement tout le monde est dépendant du téléphone. Moi aussi, j'ai été très habile en lui posant cette question. Si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, nous nous nous seraient trouvé dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mon dialogue. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à destination. C'était la première fois que j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire ! Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.



Réponse : Une belle histoire de alienor64, postée le 24-02-2020 à 09:00:37 (S | E)
To:you Details
Bonsoir lemodeste20

Subordonnée de condition introduite par Si : Lien internet



Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite à ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante été(erreur : lisez bien les indications. Vous avez conjugué le verbe 'être' au passé composé, alors que c'est le verbe 'monter' que vous devez conjuguer au passé composé en ne vous trompant pas d'auxiliaire) dans le train. J'ai eu le coup de foudre. Elle portait une barrette rouge en forme de papillon dans ses cheveux. J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première était d'aller lui parler(virgule mais, dans le même temps, la seconde était que je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé au cas où elle ne me répondrait pas(correct, mais alourdit la phrase. À remplacer par une subordonnée conditionnelle introduite par 'si' et exprimant une hypothèse voir lien pour corriger) . C'était la première fois que j'osais parler aux filles dans les espaces publics. J'ai finalement décidé de lui parler(répétition trop rapprochée du mot à éviter ; à remplacer par 'adresser la parole'). Je lui ai demandé si elle était encore étudiante ; elle m’a appris qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'a répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas parce qu’(correct, mais mieux que cette locution conjonctive : mettre la conjonction de coordination - un simple mot de trois lettres - qui indique la cause et a le même sens que 'parce que') on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Elle m'a dit qu’elle ne les utilisait pas de façon régulière. J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi, car actuellement tout le monde est dépendant du téléphone. Moi aussi,(enlever) j'ai été très habile en lui posant cette question.(pas de point, la phrase continue : mettez une conjonction de coordination indiquant la cause) Si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, nous nous nous(un 'nous' de trop) seraient(erreur : sujet de ce verbe 'nous' ; vous accorderez le participe passé) trouvé dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mon dialogue(autre mot : 'propos' qui sera au pluriel ; bien que sont orthographe soit la même qu'au singulier, vous accorderez le déterminant possessif). Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à destination. C'était la première fois que j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire ! Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.

Bonne soirée



Réponse : Une belle histoire de lemodeste20, postée le 24-02-2020 à 18:10:03 (S | E)
Merci encore une fois


Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite à ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante est monté dans le train. J'ai eu le coup de foudre. Elle portait une barrette rouge en forme de papillon dans ses cheveux. J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première était d'aller lui parler, mais, dans le même temps, la seconde était que je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé si elle ne me répondrait pas. C'était la première fois que j'osais parler aux filles dans les espaces publics. J'ai finalement décidé de lui adresser la parole. Je lui ai demandé si elle était encore étudiante ; elle m’a appris qu'elle était dans une école ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'a répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas car on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Elle m'a dit qu’elle ne les utilisait pas de façon régulière. J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi, car actuellement tout le monde est dépendant du téléphone. J’ai été très habile en lui posant cette question parce que si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, nous nous serions trouvés dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mes propos. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à destination. C'était la première fois que j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire ! Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.



Réponse : Une belle histoire de alienor64, postée le 24-02-2020 à 18:43:53 (S | E)

Bonsoir lemodeste20

C'est beaucoup mieux. Un dernier petit effort !

Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite à ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante est monté dans le train(il s'agit plutôt du wagon dans lequel vous vous trouvez). J'ai eu le coup de foudre. Elle portait une barrette rouge en forme de papillon dans ses cheveux. J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première était d'aller lui parler, mais, dans le même temps, la seconde était que je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé si elle ne me répondrait(erreur : relisez entièrement le lien sur la subordonnée introduite par 'si' dans une phrase hypothétique et corrigez) pas. C'était la première fois que j'osais parler aux filles dans les espaces publics.(pour la logique de l'histoire et la chronologie de l'action, placez cette phrase après celle qui suit. J'ai finalement décidé de lui adresser la parole. Je lui ai demandé si elle était encore étudiante ; elle m’a appris qu'elle était dans une(déterminant défini, à moins que ce soit une école particulière, comme, par exemple, une école de commerce) école ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'a répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas car on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Elle m'a dit qu’elle ne les utilisait pas de façon régulière. J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi, car actuellement tout le monde est dépendant du téléphone. J’ai été très habile en lui posant cette question(virgule) parce que si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, nous nous serions trouvés dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mes propos. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à destination. C'était la première fois que j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire ! Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.

Bonne soirée



Réponse : Une belle histoire de lemodeste20, postée le 24-02-2020 à 22:53:00 (S | E)


Je me souviens du jour où j'ai pris le train pour rendre visite à ma famille à Paris. Pendant un arrêt, une fille ravissante est montée dans le wagon. J'ai eu le coup de foudre. Elle portait une barrette rouge en forme de papillon dans ses cheveux. J'avais deux pensées différentes dans ma tête. La première était d'aller lui parler, mais, dans le même temps, la seconde était que je ne voulais pas par crainte d’être embarrassé si elle ne me répondait pas. J'ai finalement décidé de lui adresser la parole. C'était la première fois que j'osais parler aux filles dans les espaces publics.
Je lui ai demandé si elle était encore étudiante ; elle m’a appris qu'elle était dans une école de ***. Moi aussi je lui ai parlé de la mienne. J'étais satisfait car elle m'a répondu spontanément même si on ne se ressemblait pas car on appartenait à deux cultures différentes. Je lui ai demandé aussitôt si elle utilisait les réseaux sociaux. J'étais vraiment curieux. Elle m'a dit qu’elle ne les utilisait pas de façon régulière. J'ai compris qu'elle ne voulait pas partager ses connaissances avec moi, car actuellement tout le monde est dépendant du téléphone. J’ai été très habile en lui posant cette question, parce que si je lui avais demandé directement son numéro de téléphone, nous nous serions trouvés dans une situation embarrassante où elle aurait pu m'humilier devant tout le monde. Heureusement, j'étais très réservé dans mes propos. Puis, je lui ai dit "au revoir" parce que j'étais arrivé à destination. C'était la première fois que j'ai osé parler ainsi. Et voilà ma petite histoire ! Merci pour votre lecture et à la prochaine fois.

Bonne soirée !




Réponse : Une belle histoire de alienor64, postée le 25-02-2020 à 11:47:28 (S | E)

Bonjour lemodeste20

Je n'ai qu'un mot : Bravo !

Bonne continuation




[POSTER UNE NOUVELLE REPONSE] [Suivre ce sujet]


Cours gratuits > Forum > Apprendre le français

Partager : Facebook / Google+ / Twitter / ... 


> INDISPENSABLES : TESTEZ VOTRE NIVEAU | GUIDE DE TRAVAIL | NOS MEILLEURES FICHES | Fiches les plus populaires | Aide/Contact

> COURS ET TESTS : Abréviations | Accords | Adjectifs | Adverbes | Alphabet | Animaux | Argent | Argot | Articles | Audio | Auxiliaires | Chanson | Communication | Comparatifs/Superlatifs | Composés | Conditionnel | Confusions | Conjonctions | Connecteurs | Contes | Contraires | Corps | Couleurs | Courrier | Cours | Dates | Dialogues | Dictées | Décrire | Démonstratifs | Ecole | Etre | Exclamations | Famille | Faux amis | Films | Formation | Futur | Fêtes | Genre | Goûts | Grammaire | Grands débutants | Guide | Géographie | Heure | Homonymes | Impersonnel | Infinitif | Internet | Inversion | Jeux | Journaux | Lettre manquante | Littérature | Magasin | Maison | Majuscules | Maladies | Mots | Mouvement | Musique | Mélanges | Métiers | Météo | Nature | Nombres | Noms | Nourriture | Négations | Opinion | Ordres | Participes | Particules | Passif | Passé | Pays | Pluriel | Politesse | Ponctuation | Possession | Poèmes | Pronominaux | Pronoms | Prononciation | Proverbes | Prépositions | Présent | Présenter | Quantité | Question | Relatives | Sports | Style direct | Subjonctif | Subordonnées | Synonymes | Temps | Tests de niveau | Tous les tests | Traductions | Travail | Téléphone | Vidéo | Vie quotidienne | Villes | Voitures | Voyages | Vêtements


> NOS AUTRES SITES GRATUITS : Cours d'anglais | Cours mathématiques | Cours d'espagnol | Cours d'allemand | Cours de français | Outils utiles | Bac d'anglais | Learn French | Learn English | Créez des exercices

> INFORMATIONS : Copyright - En savoir plus, Aide, Contactez-nous [Conditions d'utilisation] [Conseils de sécurité] Reproductions et traductions interdites sur tout support (voir conditions) | Contenu des sites déposé chaque semaine chez un huissier de justice | Mentions légales / Vie privée / Cookies .
| Cours et exercices de néerlandais 100% gratuits, hors abonnement internet auprès d'un fournisseur d'accès.